Les temps de la technique

2. Les temps de la technique

Nous venons de voir que c’est par socialisation qu’une pratique devient usage … Tout comme c’est par socialisation qu’une innovation gagne le quotidien des gens. Aussi on peut faire l’analogie entre la socialisation des techniques et la socialisation des pratiques.

Cette socialisation se fait en général en 3 temps.

2.1 – Innovation – massification – banalisation

  • L’innovation est le temps de la création, là où naît l’objet technique ou une pratique.
  • La massification est le temps dans lequel l’objet ou la pratique gagne en popularité, où il est expérimenté par une partie de plus en plus importante de la population.
  • La banalisation est le temps dans lequel l’objet ou la pratique n’est plus appréhendé comme nouveau : il est intégré par la société et partagé de tous. Nous sommes alors en face d’usages.

2.2 – Les 3 temps n’ont pas le même rythme

Il est important de noter que les trois temps de cette boucle ne sont pas les mêmes, ni prédéterminés : ainsi, si l’innovation se fait dans un temps court en général, la massification peut prendre des mois, voire des années. De même pour la banalisation, qui ne se fait pas du jour au lendemain, ni selon un delta de temps fixé.

Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’un objet technique ou une pratique voit le jour (innovation) que nous allons nécessairement pouvoir assister à la massification et à la banalisation de ce phénomène. Il existe des échecs lorsque l’on parle d’innovation …

[Pour rester dans l’exemple du téléphone portable : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bi-Bop]

2.3 – Ancrage imaginaire des temps de la technique

Ce n’est pas parce que nous sommes en face de “sociologie” des usages que nous devons omettre qu’il existe aussi une dimension imaginaire dans les temps de la technique.

En effet, l’innovation est souvent liée à des fantasmes autour des TIC ou de la capacité d’agir des usagers, la massification est le temps de l’expérimentation, du bac à sable, des possibles. La banalisation quant à elle est le temps où se forgent des (techno)-mythes qui vont être réinvestis dans l’imaginaire collectif et permettre le développement de nouvelles innovations.

[Exemple :

Le petit extrait video de Norman, qui fait le parallèle entre l’apparition du livre et celle du smartphone, illustre bien les différents temps de la sociologie des usages que nous venons d’aborder ci-dessus. ]

Précédent

Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>