Conclusion : le numérique comme fait social total

Nous avons vu que, des techno-imaginaires, en passant par les processus de socialisation, nous sommes arrivés à comprendre comment les usages, devenus normes, révèlent des aspects divers de notre société.

Par le prisme du numérique, nous pouvons décrypter des situations propres à toutes les institutions, qu’il s’agisse de l’école, de la famille, de la politique, de l’aide sociale etc …

Ceci nous permet de conclure, qu’au sens de Marcel Mauss, le numérique est un fait social total.

Vous pouvez maintenant vous positionner grâce à ce questionnaire.

Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>